• Rosa Taberner, dermatologist

    Lorsque la transpiration devient un problA?me

    22 nov. Lorsque la transpiration devient un problA?me

    Transpirer est nAi??cessaire. La transpiration par la peau est la rAi??ponse physiologique Ai?? lai??i??augmentation de la tempAi??rature corporelle, pendant lai??i??activitAi?? physique ou la chaleur excessive. Lai??i??Ai??vaporation de la sueur rafraAi??chit le corps ; cai??i??est le mAi??canisme nAi??cessaire Ai?? la rAi??gulation de la tempAi??rature. Sai??i??il cesse de fonctionner, cela peut nous conduire Ai?? la mort. Mais certaines personnes transpirent trop : pour elles, lai??i??hyperhidrose est un problA?me trA?s gA?nant.

     

    Il y a trois types de glandes sudoripares dans la peau. Les glandes eccrines sont les plus nombreuses ; elles sont distribuAi??es sur toute la surface de la peau et sont chargAi??es de la thermorAi??gulation au moyen de la sueur ; elles sont particuliA?rement abondantes sur la paume des mains, la plante des pieds, les aisselles et le visage. Les glandes apocrines sont situAi??es principalement aux aisselles, arAi??oles et zone pAi??rinAi??ale. Ce sont les responsables de lai??i??odeur corporelle. Lai??i??A?tre humain possA?de entre 2 et 4 millions de glandes sudoripares eccrines distribuAi??es sur toute la surface corporelle ; en moyenne, 600 par centimA?tre carrAi??. Une personne peut transpirer plusieurs litres par heure, et jusquai??i??Ai?? 10 litres en une seule journAi??e.

     

    Une transpiration parfois excessive

    Il y a des cas, dus Ai?? des causes diverses, oA? existe une surproduction de sueur: nous parlerons alors d'hyperhidrose. Ce problA?me affecte presque 3% de la population. Bien que dAi??finie comme un trouble Ai?? bAi??nin Ai?? et de peu dai??i??importance, l'hyperhidrose a en fait un impact rAi??el sur la qualitAi?? de vie de celui qui en souffre, les cas extrA?mes pouvant mA?me dAi??velopper une phobie sociale.

     

    Lai??i??hyperhidrose normale ou primaire est gAi??nAi??ralement localisAi??e aux mains, pieds ou aisselles; si la transpiration excessive est gAi??nAi??ralisAi??e sur tout le corps, c'est habituellement une consAi??quence d'autres maladies (hyperhidrose secondaire).

     

    Lai??i??on ne connaAi??t pas la cause de lai??i??hyperhidrose primaire. Elle fait gAi??nAi??ralement son apparition dans lai??i??enfance et empire Ai?? la pubertAi??, pour diminuer ensuite Ai?? des A?ges plus avancAi??s. Elle affecte les deux sexes et sa distribution est universelle.

     

    Bien que souvent dAi??clenchAi??e par le stress, la plupart des cas se produisent de maniA?re spontanAi??e. Les activitAi??s quotidiennes suffisent Ai?? faire transpirer de faAi??on excessive.

     

    Y a-t-il des solutions Ai?? lai??i??hyperhidrose ?

    La vAi??ritAi?? cai??i??est que beaucoup de ceux qui en sont affectAi??s ne vont mA?me pas consulter, et, lorsquai??i??ils le font, de nombreux mAi??decins ont tendance Ai?? minimiser le problA?me, et ils ont tort.

     

    Centrons-nous sur lai??i??hyperhidrose primaire, qui est la forme la plus frAi??quente et celle qui interfA?re le plus avec la qualitAi?? de vie. Que peut-on proposer aux patients avec ce diagnostic ?

     

    Antitranspirants : Ce sont des agents qui agissent en bloquant les conduits excrAi??teurs des glandes. Les plus utilisAi??s sont diffAi??rents sels mAi??talliques dai??i??aluminium. Mis Ai?? part leur manque dai??i??efficacitAi?? dans les formes les plus sAi??vA?res, ils peuvent sai??i??avAi??rer irritants pour la peau et leur effet nai??i??est pas trA?s durable.

     

    Ai?? propos des multiples lAi??gendes urbaines qui tentent dai??i??Ai??tablir un rapport entre lai??i??utilisation de sels dai??i??aluminium et le cancer, quai??i??il soit bien clair quai??i??il nai??i??existe aucune preuve scientifique de mutations ou dommages causAi??s Ai?? l'ADN par l'aluminium.

     

    Astringents : Ce sont des substances qui dAi??font les protAi??ines des cellules de la peau (couche cornAi??e), provocant lai??i??obstruction du pore de la glande qui persistera pendant plusieurs jours, jusquai??i??Ai?? ce que la peau desquame.

     

    Les plus utilisAi??s sont lai??i??acide tannique en Ai??thanol, le formaldAi??hyde, lai??i??acide trichloracAi??tique et le glutaraldAi??hyde. Les astringents sont assez efficaces, mais ils entraAi??nent une coloration de la peau, ce qui, avec leur odeur, en font des produits mal acceptAi??s par les patients.

     

    MAi??dicaments par voie orale : Les traitements vont des anxiolytiques (dans les cas oA? lai??i??anxiAi??tAi?? est un facteur dAi??clenchant de l'hyperhidrose) aux bA?ta-bloquants ou anticholinergiques oraux. Ils sont rAi??servAi??s Ai?? des cas trA?s concrets : leurs importants effets secondaires limitent les traitements dans une large mesure.

     

    IonophorA?se : Il sai??i??agit dai??i??un traitement transcutanAi?? qui consiste Ai?? faire passer un courant Ai??lectrique Ai?? travers la peau. Le courant Ai??lectrique mobilise les ions sodium dai??i??une solution aqueuse, contenue dans un rAi??cipient oA? lai??i??on plongera la zone Ai?? traiter, suscitant un repos temporaire des glandes sudoripares par un mAi??canisme qui nai??i??est pas complA?tement Ai??clairci.

     

    Lai??i??ionophorA?se est utile pour les pieds et les mains (que lai??i??on peut plonger dans le liquide) mais pas autant pour les aisselles. Le succA?s thAi??rapeutique dAi??pend de lai??i??intensitAi?? du courant: sessions de 20 Ai?? 30 minutes Ai?? 15-20 mA, trois Ai?? quatre fois par semaine.

     

    Botox : Les injections de botox produisent lai??i??arrA?t transitoire de la transpiration dA?s les premiers jours de traitement. Cai??i??est la mAi??thode la plus utilisAi??e pour les aisselles. Chez 60 Ai?? 80% des patients, des rAi??sultats transitoires sont obtenus (6-8 mois). Lorsquai??i??il sai??i??agit de la paume des mains et la plante des pieds, cai??i??est un procAi??dAi?? trop douloureux (mA?me sous anesthAi??sie locale).

     

    Chirurgie : Le patient sous anesthAi??sie gAi??nAi??rale, un chirurgien thoracique sectionne certains ganglions du systA?me symphatique, situAi?? en parallA?le de part et dai??i??autre de la colonne vertAi??brale (sympathectomie thoracique). Cai??i??est une technique bien rodAi??e, qui sai??i??avA?re efficace, permanente et sAi??re pour rAi??duire l'hyperhidrose palmaire.

     

    Elle demande gAi??nAi??ralement 24 heures dai??i??hospitalisation, avec des rAi??sultats immAi??diats et durables. La complication la plus importante est la transpiration compensatrice postopAi??ratoire : dans 10 Ai?? 40% des cas, une augmentation sAi??vA?re de la transpiration est observAi??e dans dai??i??autres parties du corps, qui peut disparaAi??tre spontanAi??ment ou persister indAi??finiment.

     

    En rAi??sumAi??, l'hyperhidrose est un trouble qui peut A?tre trA?s handicapant pour ceux qui en souffrent, mais il existe des alternatives thAi??rapeutiques efficaces pour la combattre et amAi??liorer la qualitAi?? de vie des patients affectAi??s.

Auteurs

+plus

Catégories

Archives

­